Vue 3D du projet de passerelle de Bèze
Actu / 10.05.2017

Une passerelle métallique à claire-voies en bois pour un site historique

La résurgence de Bèze et ses grottes constituent un site unique en Bourgogne. Pourtant, aucun parcours piéton ne permettait de réunir les différents sites de la commune. Ce sera bientôt chose faite : notre agence d’architecture a créé une passerelle enjambant le premier méandre de la rivière.

On en parlait déjà pour le projet de l’abri des grottes : Au-delà de la réputation de ses grottes karstiques, de sa résurgence et de sa rivière éponyme, le village de Bèze en Mirebellois dispose d’un patrimoine architectural riche et ancien qui fait de son site paysager l’un des plus beaux et des plus visités de la Région : il draine plus de 20000 visiteurs par an. Bordées de platanes centenaires, les rives de la Bèze sont très prisées mais aucun cheminement piéton ne permettait jusqu’à présent de former une boucle touristique reliant le site des grottes, celui de la résurgence, le cœur de bourg historique et le site du presbytère où officia le Chanoine Kir.

Avec la collaboration de l’atelier Eric François, paysagiste dplg et du bureau d’étude en génie civil ISOA, nous avons proposé la création d’une passerelle piétonne sur le premier méandre de la rivière. Malgré les quelque 28m de franchissement à cet endroit il était exclu de prévoir une structure à encorbellement qui aurait conduit à plonger un pilier dans la Bèze. Pour la même raison, les choix techniques ont été conduits par la recherche de la plus grande finesse possible. C’est ainsi que le recours au bois de structure n’a pas été retenu : même si le matériau aurait été intéressant en terme d’intégration paysagère, la hauteur mesurée des rives ombragées imposait une structure de type pont-poutre soutenue par un voile en lamellé très, trop haut, loin des impératifs de finesse initiaux. Le projet s’est donc orienté vers un ouvrage en métal de type bi-poutre légèrement cintrées. Les montants des gardecorps sont composés d’un assemblage de profilés du commerce. La défense des gardecorps est composée en partie basse d’un bardage à claires-voies en lames de douglas naturel légèrement cintrées et en partie haute de câbles en acier inox. Le bardage descend en tablier devant les poutres de structure et dessine un pli cintré, augmentant visuellement la finesse de l’ouvrage. L’ouvrage sera livré au printemps 2018.

Projet paysager de Bèze

Le projet paysager se développe sur plusieurs sites

Vue 3D du projet de passerelle de Bèze

Vue 3D du projet de passerelle de Bèze


La maquette 3D de la passerelle

Commenter

Ajouter votre commentaire

(requis)

(requis)

Une idée ? Une question ? Un projet ?

Contact